lundi 29 mai 2006

Promenades...






















































2 commentaires:

Lazare au piano-bar a dit…

Juste avant de commencer, une petite mention spéciale pour tes photos & notemment celle du michoui (merde! j'suis même pas certain que ça s'écrit comme ça!), petit cochonet accompagné de légumes gril... mais ma parole! C'est un cochon! C'est pas du michoui cette affaire! Bon, bref ... je t'envoie ma fournée pour le cabinet d'écriture dilétante en attendant la tienne:
1)Les Sujets
Mes jolies, mes adorables baleines.
Cet incroyable frisson.
Karl Spencer, le formidable pharmacien.
Le Taureau des amoureux.
Les voyages sédentaires
Notre agent capricieux.
Chagall & tous les chats du parc Montsouris.
Les cantinas de Cuernavaca.
Un ivrogne que l'on avait oublié.
(Ca en fait neuf, on est pas obligé de tous les prendre, ça dépend aussi combien tu vas en mettre).

2)Les circonstanciels
Sous l'un coup d'un arrêt de mort.
Caché dans tes soupirs.
Au fil d'improbables murmures.
Fumeur à ses heures.
Au Palace-boulevard André Aune.
A chaque tempête.
Pour la reine & l'empire!
Bien avant notre rencontre.
Vers minuit, l'heure criminelle.

3)Les Verbes
Charger
Nager
Se marier souvent
Galoper à reculon
Siffloter
Gribouiller
Exploser
Se Fourvoyer

4)Nominal ou comparatif
Comme si c'était la dernière fois.
Sans y paraître.
D'un énorme désir.
Presque toujours.
Avec la fanfare McAllister.
L'instant d'y croire.
& pourquoi pas après tout.
Le silence.
Paré de son habit d'or.

5)Circonstanciels
Pour une machine idéale.
& voilà servis les verres de mescal!
C'est ainsi que nous l'aimons.
Tout un tas de discours infâmes.
Sans nous connaître.
Entre nos deux villes.
& (rester) parmi nous.
Dessus cette mer de tuiles.
Pour des siècles & des siècles.

Voilà, en t'attendant pour la salade, jeune promeneur émérite...

Seidrik a dit…

ton idée me remémore mes premiers
"poémes découpages" je découpais des
phrases ou mots celon le l'esthétisme de la typo et recomposais sur une planche.
Ma première dulcinée en fut victime...
Je m'en souvient par coeur !

Dans un château en Espagne...
Son coeur recèle des secrêts
que les trésors ignorent...
Potirons...citrouilles..et
compagnie...

Il y Plus de 12 ans..
Elle se prénomais Julia.